Bonjour à tou.te.s,

Le calendrier des saisons aura bien été perturbée cette année et notre horloge interne aura connu des chamboulements avec ces mois de confinement.

Je trouve ça fou d’ailleurs de l’écrire, d’immortaliser ces idées avec des mots, d’avoir une trace de cette période dont je ne peux pas m’empêcher d’évoquer sidérée dans quasi tous mes articles de cette année…

Mais je crois que quelque part, c’est aussi ma façon de réaliser, de m’ancrer dans la réalité, de garder une trace écrite de ce qui fera partie de l’Histoire de l’Humanité de demain. C’est peut-être ce qui fait qu’on se rend peu compte au jour le jour qu’on tient une part dans ce grand tout qui fait une époque. Je trouve d’ailleurs que c’est uniquement en étant confronté au regard d’une autre personne que l’on prend véritablement conscience de cela.
Parler et se souvenir nous place face à notre réalité comme à un miroir, le temps qui passe inexorablement, et les petits pas mis bout à bout qui nous font bouger à la manière de la rotation de la Terre, insidieusement.

Finalement cela nous ferait presque relativiser nos saisons manquées, le Printemps caché du monde et l’Automne timide qu’on essaye tant bien que mal d’attraper en route.
Un billet finalement bien mélancolique, pour simplement mettre en avant des photos des couleurs d’Automne avec une saveur différente, celle de l’échappée presque interdite, le bol d’air et de couleurs qui fait du bien.

Un commentaire sur « Neuf heures moins le quart l’Automne »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s