Bonjour à tou.te.s,

J’avais cet article sur le feu depuis un moment (il devait d’ailleurs s’appeler «  Booster sa créativité pendant le confinement », c’est dire) et puis le syndrome de l’imposteur a refait surface et je me suis retrouvée bien illégitime à poster quelque chose sur la créativité…
Après tout j’adore la photo et la retouche, mais je ne me prêtant pas experte ni même très bonne technicienne. J’ai mon beau-père qui est par exemple très pointu sur l’aspect technique et historique de la photographie. Or j’ai finalement peu de moyens, et je me débrouille toute seule pour faire les autoportraits présents par ici ou bien sur Instagram.

Et puis finalement j’y ai repensé, en me disant que pour faire une chouette photo n’est pas forcément toujours une question de moyens, ni de résultats, mais bien d’intention, de jeu et surtout de créativité. Alors la plupart du temps je tâtonne, j’essaye des choses, je retouche (ce qui est une spécialité que je reconnais bien volontiers) et finalement je m’améliore en essayant.
Aussi j’ai pensé à quelques exercices de style qui pourront servir d’entraînement pour ajouter un peu de créativité à vos photos.

Utiliser des accessoires maison

Cette option permet notamment de pouvoir faire des photos pleines de charme sans montage supplémentaire, l’idée étant de créer une ambiance avec les moyens du bord. Avec des tissus par exemple, cela permet de jouer notamment sur l’éclairage et la profondeur. Tout est bon à prendre pour transformer la lumière, comme un voile de mariée ou même une passoire posée sur une lampe, le but est d’ajouter de la texture et un aspect cocon feutré très doux.
Cette impression est évidemment accentuée par le reste des éléments, comme le maquillage de diva Disco ou bien avec des gommettes étoiles collées sur les joues, pour cela libre à vous d’être votre propre directeur artistique!

Penser à jouer avec les proportions

C’est un exercice que l’on peut appréhender de plusieurs manières évidemment, que cela soit grâce à un jeu de perspective naturel, ou bien grâce à des montages.

Cela permet de transporter n’importe qui dans un monde parallèle immédiatement, rempli de chien miniature (ou au contraire gigantesque), de fées, et de mini-être en général. Le changement d’échelle peut aussi être un bon moyen d’utiliser les détails d’un décor comme un coin d’herbe, et ainsi en faire tout autre chose comme une forêt façon « Chérie, j’ai rétréci les gosses »

Armez-vous de vos plus belles références et laissez la magie faire le reste. D’ailleurs c’est une parfaite transition vers mon second point.

S’inspirer de références culturelles

La période de confinement a été propice à de nombreuses expérimentations et détournements de tableaux, photos ou même films connus. Avec les moyens du bord et surtout quelques éléments forts faisant référence à des influences communes, il est incroyable de voir ce que l’on peut faire. 

C’est l’occasion de pousser les détails, voire de changer le sens de l’oeuvre originale. On peut conserver couleur, cadrage et même pose, mais l’interprétation libre est aussi une option que je trouve toujours très intéressante. Des épées valeureuses peuvent être changées en ventouses, des chats en chien, des natures mortes peuvent devenir complètement anachroniques… là encore l’amusement et le petit grain de folie sont fortement recommandés! 

Jouer avec le fond

C’est une idée que j’adore et que je pense retravailler à l’avenir. J’ai commencé par un trompe-l’oeil façon collage de motifs pour un effet caméléon, mais il est vrai que c’est une option intéressante à pousser davantage surtout pour le travail de portrait en intérieur. Il est ainsi possible de fabriquer un vrai fond physique (ce qui permet d’ajouter de la texture ou de la couleur façon photo de classe), ou bien comme je l’ai testé ici avec un ajout numérique.

La magie fascine 

Pour cet exercice, il faut bien sûr faire appel à son âme d’enfant, et se rappeler de ce sentiment incroyable à la découverte de la magie, la beauté de ne pas comprendre l’irréalité de la situation. N’hésitez donc pas à appliquer cela à la photo.
Il ne faut pas oublier que le trucage est à l’origine des tours de prestidigitation, et par essence cela va de pair avec l’idée de montage photographique.
Et puis là-dessus on se faire plaisir, on joue sur la lévitation, l’apparition de colombes, de lapins, on se raconte des histoires et on peut même ajouter une baguette pour le folklore !

Jouer sur la transparence

C’est là encore un principe vieux comme l’invention de la photographie elle-même, puisque bien avant le numérique on pratiquait déjà cet art de la transparence par le biais notamment de la double exposition. Empiler deux photographies comme cela permet de pouvoir raconter une histoire supplémentaire, tout en ajoutant un côté sfumato pour un rendu très onirique. Cela permet aussi de jouer avec les caractéristiques de chaque photo, en jouant notamment avec le contraste des ombres pour la principale et les lignes présentes dans la composition de la seconde.
Il y a aussi un petit côté clip cliché des années 80 avec les deux chanteurs qui se répondent en étant si loin, pourtant si proches…(oui ça me fait rire)

Je vais m’arrêter là pour l’instant, en espérant que cet article vous a plu (et vous sera utile), si vous avez d’autres idées à partager ou même des challenges photos à me proposer n’hésitez surtout pas!!!

Un commentaire sur « Booster sa créativité en photo »

  1. Comme d’habitude, superbes photos qui mériteraient d’être encadrées! Tu n’as rien à envier aux photographes professionnels, je suis fan

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s