OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hello, hello,

Me voici de retour avec une étape toute particulière pour nous ici à Boston. C’était notre avant-dernière étape certes, mais aussi l’occasion de réaliser un de nos objectifs du voyage en rejoignant une tête bien connue (au moins pour moi).

Nous avons en effet fait étape chez une de mes amies d’enfance, à vrai dire ma plus vieille et chère amie Olivia (coucou si tu passes par là). A l’âge adulte il est toujours assez compliqué de garder des rapports privilégiés avec ses ami.e.s, la distance physique jouant beaucoup, chacun fait sa vie de son côté, créer de nouveaux cercles de relation et finalement on peut rapidement se retrouver séparés par plus que de simples kilomètres… Avec Olivia ce n’est définitivement pas le cas, nous nous voyons peu certes (je l’avais d’ailleurs loupée lorsqu’elle était partie en Suède), mais notre lien reste intact ! A chaque fois c’est la même joie qui nous envahis et on se retrouve comme deux andouilles à sourire bêtement.

Cette belle occasion à l’autre bout du monde lui a aussi permis de rencontrer le Doc pour la première fois, et il en est de même pour son cher et tendre. Allé hop, on les embarque et on les emmène dans notre bulle !

Et finalement tout ce blabla dégoulinant de bons sentiments ne sert qu’à introduire notre expérience toujours plus intimement liée aux rencontres dans chaque ville. Aussi à l’image de Chicago ou même de Baltimore, nous n’avons pu qu’aimer la ville autant que nos hôtes.

On nous avait prévenu que la ville de Boston était la plus européenne du territoire, ce qui nous garantissait une certaine affinité. Mais je dois l’avouer, mon amour pour l’Angleterre a encore une fois joué en la faveur de ces jolies façades du joyau de la Nouvelle-Angleterre (< comme de par hasard).

Il y a pourtant des coins si différents à Boston, qu’il est presque impossible d’oublier que l’on se trouve quand même dans une grande ville américaine. Mais l’on passe si facilement de buildings à des maisons que l’on a l’impression qu’il y a plusieurs villes en une.

C’est d’ailleurs à l’occasion d’une balade le long des berges près du célèbre MIT que nous avons pris conscience de la silhouette toute particulière de la ville et son étendu.

La colloc d’Olivia se trouvait quant à elle à Somerville, dans la banlieue proche de Boston, à quelques pas du campus d’Harvard qui se trouve à Cambridge. Le quartier y est vraiment mignon, très fleuri et vert ce qui fait qu’on s’y sent vraiment très bien. On peut accéder au parc de l’université et avoir rapidement l’impression d’avoir changé de continent. Fidèle à la tradition des universités anglaises on y retrouve des codes très similaires pour l’architecture des bâtiments, les blasons et autres devises. Moi qui justement avais eu l’occasion de visiter Cambridge (en Angleterre du coup) plusieurs fois, je me suis sentie presque comme à la maison. Surtout qu’un argument non négligeable m’a définitivement convaincue, il y a beaucoup de Bookstores incroyables, le vrai paradis pour une fan de livres comme moi ! 

Et le quartier se prolonge aussi avec des maisons en bois qui entourent Harvard avec l’image typiquement fidèle à celle que l’on se fait à propos des USA, en se remémorant des séries comme Desperate Housewives par exemple. Sauf que la plupart du temps ces grandes maisons avec les façades en bois abritent en réalité plus d’une famille, ou du moins sont prises d’assaut par les collocations. Le loyer étant si cher sur Boston, il est souvent privilégié le partage d’espace à un studio en solitaire.

C’est pourtant le cas de notre autre couchsurfer sur place, qui se trouvait à un emplacement vraiment stratégique et idéal pour visiter le DownTown. En contre-partie il vivait dans un studio modeste qui n’avait rien à envier à notre premier appartement d’étudiants à Paris. Il avait tout de même la place d’y mettre un (très américain) lit King size donc nous n’avons vraiment pas mal vécu l’expérience.

Brian vivait en plus tout près de Newbury Street et du très joli parc Boston Public Garden que nous avions déjà visité avec notre super guide Olivia. Nous y avions dégusté les délicieux cupcakes de Georgetown Cupcake à l’ombre des arbres tout en regardant le ballet aquatique que nous offraient les embarcations.

Autre point à ne surtout pas manquer dans ce quartier, c’est la Boston Public Library qui est je pense une des plus belles bibliothèques que j’ai pu voir jusqu’ici. J’ai même eu envie de ramener une de ces chouettes lampes vertes dans ma valise (bon clairement ça ne va pas être possible).

Et outre le Freedom Trail qui offre un parcours tracé directement sur le sol pour découvrir les points historiques de la ville, n’hésitez pas à sortir du sentier rouge et aller   dans le quartier de North End, là où se trouvent des tas de petites rues pleines de charme avec façades en briques et réverbères anciens. C’est l’endroit le plus ancien de la ville et c’est aussi très cossu. On se croirait dans des décors de films d’époque ça vaut vraiment le détour, avec notamment la célèbre et incontournable Acorn Street.

Et comme toujours nous avons profité également de bonnes adresses de nourriture qu’il me serait impossible de ne pas partager avec vous ! Avec tout d’abord un Brunch vraiment très chouette chez The Neighborhood Restaurant & Bakery qui propose à la carte aussi bien du salé que du sucré. (oops j’ai tout mangé avant de prendre une photo, je suis une blogueuse en carton…) Il faut s’inscrire sur une liste sur place pour être placé et attention à être dans les parages quand on vous appelle sinon c’est perdu…Mais l’attente vaut bien la peine quand c’est pour des gaufres aussi délicieuses !

Pour notre dernière soirée, nous avons découvert une deuxième adresse exactement appropriée à la situation : la Cambridge Brewing Company offre une ambiance chaleureuse et tamisée, parfait pour des « au revoir » tout doux et pleins de gaité. En plus de cela il y avait des bonnes bières locales et des nachos au fromage, que demande le peuple?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un commentaire sur « Road Trip in USA #7 – Boston »

  1. Boston m’attire beaucoup, l’architecture est pleine de charme. J’adore la robe blanche à pois, il faut dire que je suis adepte des pois.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s