2.JPG

Et oui nous en sommes déjà à la 5ème étape de ce voyage (j’ai seulement pris conscience de cela en l’écrivant dans le titre) et c’est là je pense la meilleure surprise depuis le début. Nous n’avions pas particulièrement d’attentes ni même une idée que ce que nous allions découvrir à Baltimore, pourtant c’est finalement la ville où nous sommes le plus projetés et où il y fait le plus bon vivre.

C’est définitivement la ville la plus arty que nous avons découvert et un de nos couchsurfing préférés depuis le début. Nous avons fait un tour des endroits branchés de la ville avec Esmail qui a commencé par nous amener dans un bar super kitsch qui donnait l’impression d’avoir changé complètement d’époque. Éclairés à la lumière des bougies et entourés d’éléments de décoration d’inspiration définitivement gothiques, on s’attendait presque à voir débarquer Dracula ou Frankenstein d’une minute à l’autre, j’ai adoré.

Bon par contre ils ont la fâcheuse tendance à mettre du sel dans leurs boissons vers Baltimore, donc cidres et bières finissent par avoir un drôle de goût !

Au-delà des bars sympas, il y a évidemment plein de choses à voir et notamment une sacrée collection d’oeuvres de Street Art aux quatre coins de la ville. Nous avons d’ailleurs rencontré le voisin de Es qui est un graphiste ayant fait la mise en page d’un livre sur le sujet.

Et c’est loin d’être la seule rencontre que nous avons faite puisque nous avons également passé une soirée avec ses amis, des jeunes gens de notre âge qui viennent de milieux complètement différents mais qui sont tous très très cool. J’ai pu faire le constat que nous faisons peut-être partie d’une génération qui, aux USA notamment, privilégie (parfois même malgré des grandes études) un travail alimentaire afin d’accorder plus de temps à leur passion. Bon nombre d’entre eux étaient par exemple musiciens et très cultivés, nous avons par ailleurs fait de bonnes découvertes musicales grâce à eux.

Cette impression est d’ailleurs renforcée à elle seule par la personne de Esmail, qui est un talentueux DJ-musicien avec un goût très sûr en matière de funk et qui possède une collection de vinyles impressionnante, tout en étant aussi un ingénieur en électricité le jour. Je pense d’ailleurs sincèrement qu’il pourrait se lancer dans la production, j’ai adoré ses morceaux et j’espère qu’un jour il pourra vivre de sa musique. Il a d’ailleurs eu la gentillesse (il ne s’est pas forcé tant que ça) de nous emmener chez son disquaire préféré Normal’s, qu’il côtoie depuis ses 5ans environ.

Ça a été un chouette moment de partage qui nous a permis de poursuivre notre exploration culturelle après notamment un grand tour dans le Baltimore Museum of Art. Ce musée gratuit offre d’ailleurs un accès à un certain nombre d’oeuvres emblématiques  , comme des statues de Rodin (dont l’un des 3 « Penseur » existants), des tableaux de Matisse ou encore plusieurs toiles d’Andy Warhol. Il y a aussi un pôle contemporain assez étudié qui propose quelques oeuvres conceptuelles intéressantes.

La sensibilité artistique semble s’étendre aussi dans les rues, avec si ce n’est toujours ces maisons en briques rouges que j’adore, quelques bâtiments qui sortent du lot. La librairie Barnes & Noble de la ville se trouve par exemple dans une ancienne centrale électrique réhabilitée, ce qui donne un caché de folie au lieu.

Je pense aussi à l’Aquarium (qui est apparemment le plus important de la côte Est) qui ressort bien dans le paysage du Inner Harbor avec toutes ses couleurs et formes géométriques. D’ailleurs l’endroit est très chouette avec une petite balade à faire le long des berges jusqu’à Federal Hill où l’on peut accéder à une vue plongeante sur le DownTown.

Nous avons passé notre dernière soirée à assister à un concert de différents groupes en passant dans un des quartiers super sympa avec des boutiques et restaurants donnant pignon sur rue avec des façades toutes plus colorées les unes que les autres. Cette démonstration de talents avait lieu dans le jardin d’une colocation haute en couleur (tout comme certaines maisons dignes du film Pixar Là-Haut) et le niveau de ces Garage Bands était chacun dans leur genre vraiment impressionnant. La session musicale c’est poursuivi chez Es avec un duo saxophone-guitare pour le plus grand plaisir du Doc (et de mes oreilles).

Autre fait un peu marrant, c’est la deuxième fois qu’un de nos couchsurfers nous emmène dans un Farmer Market (notre équivalent du marché), peut être espèrent-ils nous faire voir que tous américains ne sont pas des fous des supermarchés et que dans le fond d’autres modèles existent aussi?… 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Robe Forever21 / Chapeau H&M / Sandales Zara kids

3 commentaires sur « Road Trip in USA #5 – Baltimore »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s