2.JPG

Hey ya!! (hey yaaa)

On se retrouve aujourd’hui pour la 4ème ville américaine de notre voyage. Et on m’avait pourtant prévenu, mais Washington a été un gros coup de coeur !

Cette ville ne ressemble à aucune de celles que l’on avait parcourues sur le sol américain jusqu’à présent. Fini les buildings à perte de vue avec leurs lignes infinies pointées vers le ciel, place aux grandes avenues, aux monuments officiels et grandioses, toujours accompagnés de ces bâtiments plus modestes aux briques rouges plein de charme.

Cette visite de la ville s’est cependant faite sous un soleil de plomb, sans une once de vent et finalement assez peu d’ombre. Nous avons donc adoptez plusieurs solutions de repli et autres stratégies de contournement en alternant nos pauses thé glacé/air conditionnée et des visites de musées.

Et niveau musées nous avons été plus que servis ! Un bon nombre de ceux-ci offrent un accès gratuit à des contenus de vraiment bonne qualité.

Nous avons d’ailleurs commencé par découvrir le gigantesque National Museum of American History lequel est vraiment impressionnant de par l’étendue de sa collection. On peut ainsi retracer sous différentes thématiques les éléments-clefs qui font des USA d’aujourd’hui ce qu’ils sont. Cela balaye aussi bien des aspects historiques précis comme la guerre de Sécession, les conditions de vie lors de la crise qu’avait provoquée la Seconde Guerre Mondiale, que des thématiques spécifiques rendant compte de l’évolution des Transports, de la Nourriture, des Loisirs… Un espace est également réservé pour la mise en valeur des inventions ayant révolutionnées notre quotidien.

Le musée parvient à conserver un oeil critique sur certains aspects plus négatifs apportés par l’Histoire Américaine, sur la mondialisation à l’excès par exemple, ou bien la lutte des noirs contre la ségrégation, ou même (et c’était vraiment surprenant) sur la présence de camps de concentration de population japonaise sur les terres.

Mais j’ai eu quand même l’impression désagréable qu’une partie de l’Histoire a quand même été largement occultée, à mon sens il n’est fait que très rares mentions de l’histoire précoloniale et surtout des conséquences que cela a pu avoir sur les aborigènes de l’époque. C’est pourtant dommage de considérer de l’Histoire Américaine ne commence que dès lors que des Européens ont débarqué et se sont battus pour survivre et créer un nouvel idéal de toutes pièces. Après je ne me pose pas du tout en historienne et peut-être que je suis trop influencée par l’Histoire européenne, mais je me dis que c’est peut être prétentieux de considérer que la culture Américaine n’est liée qu’à une Civilisation, et que leur histoire n’a débuté qu’à l’arrivée de Christophe Colomb (entre autres).

C’est quand même un musée vraiment agréable, complet et très didactique. J’ai vraiment été soufflée par la surface et j’avoue ne pas avoir eu le courage de tout finir, la faim a eu raison de mon intérêt sur les Présidents Américains (et leurs épouses).

Notre errance en quête de nourriture nous a finalement menée vers une chaine de restauration que nous ne connaissions pas, mais qui nous a vraiment séduite. Il s’agit de Corner Bakery Cafe, un bon plan salade qui offre des produits frais à des prix relativement raisonnables (c’est comparable aux bars à salade dans les supermarchés). C’était bon et ça arrivait à point nommé pour repartir cavaler sous la chaleur. Une mise en garde cependant, et cela vaut pour bon nombre d’endroits, sur le taux de sucre anormalement élevé dans toutes les boissons proposées, c’est impressionnant ! Nous avons donc pris l’habitude ici de boire si ce n’est de l’eau, des thés glacés dilués afin de surveiller notre taux de glucose…C’est par exemple le cas dans cette enseigne avec le délicieux thé à l’Hibiscus (qu’on coupe à l’eau donc).

Bon et par contre si on veut aller contre tous ces principes de nourriture et boisson saine, bien au frais à l’abri entre quatre murs, il y a aussi l’option du bar Top of the Yard. Alors oui je ne vends peut-être pas au mieux cet endroit qui se trouve pourtant être un endroit que j’ai particulièrement affectionné. Un de mes objectifs d’être ici est de pouvoir au moins assister à une rencontre sportive d’un sport typiquement américain. Hors depuis ce rooftop donnant sur le stade nous avons pu assister à une partie de Baseball sous nos yeux ébahis. La clameur du stade était vraiment impressionnante même à notre distance, et malheureusement il faisait bien trop chaud pour y rester (à seulement 11h du matin…).

Côté transport, il y a un réseau de métro et de bus et on nous a davantage recommandé de prendre une carte sur laquelle on y dépose des crédits qui sont ensuite débités proportionnellement à la distance parcourue (l’abonnement pour un jour ou plusieurs jours étant finalement moins intéressant contrairement à Chicago par exemple). Mais le DownTown reste quand même assez concentré donc nous avons beaucoup (beaucoup) marché pour parcourir les distances entre les différents spots à visiter. Tant et si bien que nous avons fait une journée à 20km parcourus, la plus grosse journée depuis le début du séjour.

Petite particularité, nous avons eu la chance de découvrir Washington D.C y compris le jour de la fête nationale, autrement appelé 4th of July ou Independence Day. Aussi nous avons pu remarquer que certains quartiers étaient davantage décorés et que les drapeaux flottaient un peu partout dans la ville (plus qu’à son habitude). Nous avons donc débuté la veille notre tour par un lieu plutôt symbolique, en passant devant (et derrière) la Maison Blanche. Bon honnêtement j’ai trouvé que c’était finalement assez surfait tout cet engouement autour de ce bâtiment pas si exceptionnel (le Capitole est mieux!).

Nous avons poursuivi le périple au frais au coeur du Natural History Museum. Ma partie préférée a sans aucun doute été la plus fouillis et bizarre, puisqu’elle regroupait le temps  d’une exposition un mélange de pièces exceptionnelles et bizarres, inclassables puisque singulières. L’aile dédiée aux dinosaures va quant à elle gagner en intérêt lors de l’ouverture prochaine (septembre) d’un meilleur espace aménagé. En attendant j’étais comme une enfant devant les ossements du Tyrannosaure (j’ai regardé Jurassic Park avant de partir).

Bon nous avons aussi essuyé un énorme échec en ce qui concerne un autre musée qui nous faisait vraiment de l’oeil. Guidés par notre marraine la bonne fée et ses bons conseils, nous avions mis un réveil très tôt le matin même pour pouvoir réserver une place pour le National Museum of African American History and Culture. Les places partent très vite tant et si bien qu’à 6h40 il n’y a plus de créneaux horaires disponibles. Bon nous avions tant bien de mal réussit à réserver nos places via le smartphone pour 15h30. Sauf que nous n’avons jamais reçu de confirmation mail, et qu’importe la capture avec numéro de dossier, il fallait le mail. Bon l’échec c’est définitivement confirmé quand nous avons essayé le lendemain…alors que le musée était fermé pour la fête nationale!

Histoire de ne pas rester sur une note négative nous avons voulu voir le fameux Capitol, qui se trouve être réellement impressionnant pour le coup, sauf qu’il était bloqué pour installer la scène du lendemain ! Il y a des jours comme ça…

Ni une ni deux nous nous sommes donc rabattus sur le Jefferson Memorial, et avons pu profiter des nuances de fin de journée au-dessus de nos têtes et dans le reflet de l’eau, un vrai moment de poésie et de calme.

Nous avons fait un dernier musée pour conclure le séjour en beauté, cette fois le 4juillet,  et je dois dire que malgré la fatigue accumulée, c’était vraiment une visite incontournable. Nous avons fait un tour au National Portrait Gallery qui recense une quantité impressionnante de portrait (on s’en serait douté) mais aussi de chouettes expositions temporaires, regroupant à la fois des artistes contemporains que d’autres oeuvres plus anciennes mises en parallèle. Ma préférée fut sans doute celle nommée « Black Out » qui met en lumière l’art de la silhouette dans les portraits. Un sérieux soulagement aussi pour avoir enfin vu représentés les grands oubliés des précédents musées. Il y a en effet davantage d’oeuvres rendant hommage aux aborigènes américains, sous des traits et techniques certes respectueusement classiques, mais qui ont au moins le mérite d’exister et de rendre hommage à des figures fortes ayant lutté pour leurs tribus.

Côté sortie nous avons pu découvrir un quartier un peu excentré du DownTown qui regorge de restaurants et bars, vers la 14th Street NW, où j’ai pu goûter une des meilleures glaces de ma vie chez Jubilee, avec un subtile mélange de Miel, de Citron et de Lavande…un délice ! En tout cas c’est un bon spot pour sortir le soir, c’est très vivant et je suis sûre qu’il y a encore plein d’autres pépites que nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir.

Comme point final à notre séjour, nous avons pu apercevoir l’étendue de folie de la liesse nationale avec des artifices tirés d’un peu partout par à peu près n’importe qui (environ à chaque block de rue), avec en guise d’ultime hommage l’apothéose des feux d’artifice du Capitole !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Combishort Pull and Bear / Chapeau H&M / Sandales Zara kids

3 commentaires sur « Road Trip in USA #4 – Washington D.C »

  1. y’a pas à dire c’est vachement bien fait et très intéressant.Je découvre et ça donne envie d’y aller mais je vais attendre que le chevelu ne soit plus là.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s