Cette semaine aura coïncidé (comme vous l’aurez remarqué) avec le retour du soleil. (Oui j’ai parfois l’impression d’être une petite mamie qui passe sa vie à commenter la météo…)

Et même si j’aurai clairement pu le mettre en haut de la liste de mes plaisirs de la semaine, je vais plutôt vous présenter mon arsenal de grosse maniaque. N’ayez pas peur, c’est juste que quand j’ai une idée dans la tête, j’ai tendance à l’exploiter jusqu’au bout.

1- Alors là c’est le moment où vous vous fuyez à grandes enjambées…j’ai acheté l’étiqueteuse de mes rêves. Voilà c’est dit, faute avouée, à moitié pardonnée.

Il s’agit d’une machine Dymo junior avec des recharges de bandes noires. Cela fonctionne sur le même principe que celui d’une perforatrice, l’embout de la lettre sélectionnée repousse le plastique en la faisant apparaitre en relief sur la bande.

J’adore les boîtes, les rangements et je pense être un peu control freak de ce côté là. C’est donc un bonheur intense de pouvoir poser mes petites étiquettes faites main un peu partout, mes carnets et les boîtes gagnent à coup sûr un petit truc en plus.

2- Ce nouvel élan de rangement m’a également fait ressortir un super carnet que je n’avais pas fini. Il s’agissait de celui que j’avais emporté avec moi l’année dernière lors de ma découverte de la si jolie ville de Porto. J’étais partie avec ma super amie Amandine à la recherche du soleil portugais (qui avait fini par se montrer si, si). Cette fois ci j’étais parti dans l’idée de faire un carnet exclusivement graphique mais qui résumerait à sa façon notre séjour. J’y ai apporté les derniers dessins manquants en préparation de notre prochain voyage (en Sicile), mettant ainsi fin à quelques mois de procrastination pour pouvoir démarrer le prochain plus sereinement. Je vous laisse ici un aperçu de quelques pages de ce carnet accordéon complété au Posca.

3- Pas de coup de coeur ciné cette semaine, mais cette fois c’est bien une série qui a retenu mon attention. Il s’agit de Big Mouth qui est une série animée Netflix. Dans un premier temps nous avons eu du mal à comprendre à qui était destinée cette série, puisqu’il s’agit de retracer les tréfonds de la période de l’adolescence et les tracas qu’elle amène dans ses valises. Mais en dépit du côté parfois éducatif sur des aspects mécaniques ou même sociaux (avec la définition du consentement notamment), c’est en   réalité un show à mon sens un peu trop cru pour se destiner à des pubères. Je privilégie donc la théorie d’une réalisation nostalgique qui cherche à montrer d’un oeil amusés et plus averti les prémisses compliquées de la vie d’adulte. Côté représentation le monstre hormonal ne fait pas de jaloux, et filles comme garçons passent à la moulinette.

Je note qu’il est au final assez rare de voir mentionné qu’une fille est autant concernée par la sexualité que les garçons à l’adolescence et la série dépasse largement ce tabou idiot, et ça fait du bien d’en rire !

2 commentaires sur « Mes 3 plaisirs de la semaine #7 »

  1. Quelle bonne idée ces étiquettes, car moi aussi j’aime les boîtes. J’aurais bien aimé avoir le plaisir d’admirer tous les dessins du carnet, une prochaine fois peut être…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s