Comme vous l’avez sûrement remarqué, il y a une petite boule tachetée qui fait partie de ma vie de tous les jours. Il m’est aujourd’hui presque impossible de me rappeler comment ma vie était avant d’avoir Polka.

J’ai toujours été très attachée aux chiens et j’en étais arrivée au stade où je ressentais un vrai manque de ne pas en avoir un à mes côtés au quotidien. Cela fait en fait des années (le Doc peut en témoigner) que j’avais placé ce rêve tout en haut de ma liste. Je m’étais bien dit qu’un jour éloigné, j’aurai mon travail, peut-être une maison (ou une péniche) et mon dalmatien à mes côtés.

Alors oui j’ai vu les films Disney comme tout le monde, mais ce n’est pas l’origine de mon amour pour ces chiens. Lorsque j’étais enfant je collectionnais les livres sur l’éducation canine et plus globalement sur les chiens en général. C’est de là que vient mon affection toute particulière pour ces canidés gentils, affectueux, athlétiques, caractériels parfois, mais surtout très intelligents et câlins.

Alors même si cela faisait déjà un moment que j’épluchais les annonces sans vraiment oser, c’est en novembre dernier que j’ai franchi le pas en envoyant mon tout premier mail. Je savais qu’en janvier je m’installerai définitivement à Nantes donc je me suis finalement jetée à l’eau.

La réponse ne c’est pas faite attendre et oh tragédie, un couple avait mis une option sur le dernier chiot disponible de la portée. Le rendez-vous était donc donné au dimanche suivant pour savoir s’ils confirmaient ou non l’adoption. C’est donc non sans émotions (j’ai sauté partout, pleuré et ri à la fois) que le dimanche j’apprenais que si nous étions toujours prêts, la petite était à nous !
Nous avons donc arrangé une rencontre une semaine plus tard (notre voiture avait d’ailleurs choisi ce moment pour tomber en panne) pour découvrir notre future chienne.

Je suis d’ailleurs particulièrement contente des conditions de l’adoption, c’était des particuliers qui possédaient une dalmatienne dont ils étaient fous, et ils avaient décidé de tenter l’expérience de lui faire avoir une seule et unique portée. J’ai beaucoup aimé leur idée du respect du chien et c’étaient des personnes charmantes et vraiment affectueuses (courageuses aussi parce que 8 bébés chiens ce n’était pas de tout repos).

Je me souviens encore du moment où je l’ai eu dans les bras. Je n’ai pu contenir mon émotion, c’était enfin toucher du doigt le rêve, et de façon très concrète ce petit chiot tremblotant était le mien.

Le prénom était tout choisi déjà depuis longtemps et c’est mon amie Stefka qui habite en Angleterre qui a percuté la première. « Polka dot » en anglais c’est le nom du motif à pois ! Mon chien est issu du Lof mais non éligible (on s’en fiche) donc nous avons pu choisir son nom sans prendre en compte de l’année en N.

En bref, c’est une sacrée aventure depuis janvier mais je ne le regrette vraiment pas. J’ai beaucoup de chance d’avoir une Polka avec un caractère si doux, elle est très affectueuse et comprend assez vite les choses. La dresser est un bonheur (l’éduquer un peu moins) et je pense qu’on va bientôt regarder pour s’inscrire à des activités comme l’agility.

Je vous ferai sûrement d’autres articles sur l’éducation canine si ça vous intéresse et j’espère que ce petit texte à coeur ouvert vous aura plu.
Polka vous envoie aussi son affection.

3 commentaires sur « Polka et moi »

  1. Finalement vous étiez faites pour être ensemble…Quel plaisir d’avoir un compagnon à quatre pattes aussi adorable et merci de partager cet amour réciproque.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s